Eglise et art sacré

Voir sur la carte...

Eglise Saint-Philippe et Saint-Jacques

L'église, sous le vocable de Saint-Philippe et Saint-Jacques, était déjà signalée au XIIIème siècle.
Construit vers 1692, l'édifice actuel a la particularité de posséder deux énormes vitraux en forme de rosace et un chemin de croix exceptionnel fait de tableaux peints. Il est aussi un des rares à posséder des colonnes monoblocs. Il renferme aussi les reliques de Saint-Maximin.

Le clocher érigé en 1724 a été conservé. Il a la particularité de ne pas être surmonté d'une croix, depuis que celle-ci fût démontée au début des années 2000, pour des raisons de sécurité.

Le choeur est refait en 1866 et les trois autels en 1868. Fin 2013, une restauration complète de la toiture est effectuée.

L'église Saint-Philippe et Saint-Jacques fait partie de l'unité pastorale de Quatres-Monts Epeugney et du diocèse de Besançon.

Art sacré

Par arrêté du 07.04.2005, le Préfet du Doubs, sur avis favorable de la commission départementale des objets mobiliers, a décidé d'inscrire sur l'inventaire supplémentaire à la liste des objets mobiliers classés parmi les monuments historiques, en l'église paroissiale Saint-Philippe et Saint-Jacques :

  • pyxide des malades chrismatoire en argent, par Pierre Antoine GRANDGUILLAUME (auteur - orfèvre) de 1786
  • ostensoir soleil en argent, par Jean-Ange-Joseph LOQUE (auteur - orfèvre) de 1803
  • calice en argent doré, par Antoine NOUVEAU (auteur - orfèvre) datant du 3ème quart du 18ème siècle