Chapelle Saint-Maximin

Voir sur la carte...

Maximin aurait été le deuxième évêque de Besançon, au cours du IIIème siècle. Après avoir confié le diocèse à son disciple Saint-Paulin, il aurait fini sa vie en ermite dans le bois au nord de Foucherans.

A l'orée de ce bois, on note la présence d'une petite chapelle, qui lui est consacrée depuis 1410 (date confirmée par un parchemin retrouvé scellé sous l'autel). A l'époque, un important pèlerinage avait lieu en cette chapelle le 29 mai.

Chapelle Saint-Maximin
Chapelle Saint-Maximin
Chapelle Saint-Maximin

En 1759, le cardinal de Choiseul, archevêque de Besançon, fait effectuer des fouilles dans la chapelle. Des ossements humains y seront retrouvés. Ceux-ci seront maintenus sur place et la chapelle sera reconsacrée à Saint-Maximin de Trêves.
En 1777, l'évêché fait transférer les ossements découverts en 1759 à l'église de Foucherans et fait démolir la chapelle. Elle est reconstruite et consacrée à Saint-Maximin de Vesontio le 29 mai 1866 par le chanoine Besson, futur évêque de Nîmes.

En 1992, la municipalité de Foucherans s'interroge sur l'état de délabrement de la chapelle. Elle fait procéder avec l'aide d'une association à sa réhabilitation, achevée en 1995.
Saint-Maximin n'est pas réapparu pour autant dans les programmes de pèlerinages diocésains, mais ce site paisible et bien aménagé est utilisé depuis quelques années pour la fête de l'unité pastorale locale, chaque troisième dimanche de mai. La reprise de manifestations conviviales dans ce lieu et à cette époque de l'année, prouve l'attachement des habitants des villages voisins à leur tradition, même si elle n'a plus véritablement de caractère religieux.

(Source : http://www.lieux-insolites.fr)