Voie Verte (ancienne voie ferrée)

Aménagés sur le tracé d'une ancienne voie ferrée, les 13 kilomètres de cette Voie Verte reliant Ornans à l'Hôpital-du-Grosbois, desservent au passage les communes de Bonnevaux-le-Prieuré, Foucherans et Trépot.
Tous les sportifs qui la suivront, s'en réjouiront ! Mais attention, si l'intégralité de la piste est praticable à pied ou à vélo, les rollers eux, devront se contenter des 4 premiers kilomètres au départ d'Ornans : l'enrobé lisse laissant ensuite place à un revêtement gravillonné.
Le cadre est bucolique, vous progressez en forêt dans des lieux qui inspirèrent au XIXème siècle, les oeuvres du peintre Gustave Courbet...

Cette Voie Verte monte en pente douce, en pleine forêt, en traversant très peu de routes. Elle offre donc une sécurité excellente, sauf à 3km du départ d'Ornans, où la traversée de la D67, en descente et dans un virage, est assez dangereuse : soyez prudents à cet endroit.
Les ponts et les viaducs sont sécurisés (rambardes), et le tunnel de Plaisir-Fontaine (180m) s'éclaire automatiquement. Des barrières en bois interdisent l'accès des véhicules à moteur.

La Voie verte commence à Ornans au bord de la RD67 (route de Besançon), au rond-point situé après la zone d'activité. Le début du parcours est très bien roulant (sol en enrobé) et, après un viaduc, monte doucement sous les bois. Des panneaux d'information expliquent l'histoire de l'ancienne voie ferrée, signalent le Puits de la Brême, puis le site du « Ravin du Puits Noir » au bord de la Brême, où le peintre Gustave Courbet aimait aller peindre.

Après la traversée de la D67, à partir du km 4, le sol devient en castine (ou gravier) rustique, et la montée continue en pente douce dans les Gorges de la Brême. Le site est ombragé, silencieux, on ne croise aucune route et ne traverse aucun hameau. C'est un sentier calme et beau. Il est emprunté surtout par des promeneurs à pied.
Après le tunnel de Plaisir-Fontaine, au km 7, un panneau indique la « Ferme Musée de Foucherans » (à 2 km). Au km 8, un autre panneau indique la « Fromagerie Musée de Trépot ».
Les derniers kilomètres, sur le plateau, s'ouvrent sur les champs de maïs et les prairies, souvent sous les sapins, ressemblant à une piste forestière de montagne.
La Voie Verte s'achève à l'Hôpital-du-Grosbois, au niveau de la voie ferrée en activité. En passant sous la voie, puis en suivant sur la droite la rue du Sabotier sur 400m, on rejoint la gare SNCF actuelle.